Home Pre-Universitaire « nous ne sommes plus dans un pays démocratique, nous sommes dans une...

« nous ne sommes plus dans un pays démocratique, nous sommes dans une dictature » déplore Aboubacar

144
0
SHARE

Au sortir à la bourse du travail ce lundi 21 janvier pour composer les personnes qui seront en charge du fichier du toilettage des enseignants fictifs, Aboubacar Soumah a tenu a rappeler que le SLECG ne se laissera pas faire. Il parle d’une répression sur les grévistes

Le secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée ( SLECG), ne fait pas prise de terre contre le gouvernement d’Alpha condé. Félicitant ses camarades, Aboubacar soumah à rassuré que le SLECG ne laissera personne braver les droits des enseignants. Il estime par ailleurs que la répression qui s’est étendue sur les grévistes est anticonstitutionnelle. « Nous ne sommes plus dans un pays démocratique. Nous sommes dans une dictature. Ils ont  mobilisé tout leur arsenal de répression contre nous. On nous a battus, gazés, ils ont même gelé nos salaires et violé notre droit de manifester », à rappelé Aboubacar soumah avant d’ajouter ceci:

« Malgré tout, nous avons tenu bon. Mais pour ne pas qu’il y’est pas une année blanche, nous avons accepté de signer le protocole d’accord. Parce que nous savions que nous n’allons pas perdre« .

Pour le secrétaire adjoint de l’USTG Aboubacar Soumah l’image des enseignants, a toujours agi conformément à la loi. « Nous n’avons pas peur et nous ne reculeront pas.  Parce que, ce que nous faisons est légal. Quiconque essaye de piétiner nos droits, nous ne nous laisserons pas faire » prévient le camarade Soumah au sortir à la bourse du travail

                           Amadou Tidiane Diallo

LEAVE A REPLY